Co-conception

 La méthodologie intègre une approche d’innovation sociale, de design, et de créativité autour de la co-production d’objets concrets., de processus allant de l’idée au prototypage. C’est à l’occasion du processus de co-conception que les animateurs vont promouvoir l’apprentissage collaboratif. Dans la co conception, on ne réduit pas la complexité mais on l’affronte et elle est prise en compte dans chacune des phases. Il s’agit de redonner du pouvoir au terrain c’est-à-dire aux utilisateurs, aux usagers, aux citoyens, en fonctionnant à égalité de dignité (pas de présentation formelle des participants), en fabriquant, en expérimentant. (CNFPT)

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Youtube. Cliquez sur “Afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter les paramètres de cookies de Youtube. Consultez la Politique de confidentialité de Youtube pour plus d'informations. Vous pouvez modifier vos paramètres à tout moment ici.

Afficher le contenu

Pour Engaged, le choix a été de réaliser plusieurs sessions de co-conception. Certaines avec des agriculteurs et conseillers techniques, d'autre avec les étudiants d'UnilaSalle lors de modules de cursus ingénieur.
Adrien vous présente le déroulement de la semaine de co-conception avec les étudiants.


Co-conception

Journée de Co-conception 

  • Agriculteurs-Conseillers 
  • Le 18 Décembre 2018 
  • A Cossé-le-Vivien :


Enjeux :  

  • SDCV sans glyphosate
  • Echanges expériences et idées


Au programme de la journée : 

  • Présentation du projet
  • Travail en atelier sur table 
  • Visite d'essais
Co-conception

Sujets d'échanges lors de l'atelier :

  • Avec quelles plantes et quelles cultures travaillez-vous ?


  • Comment relever le défi du SDCV sans glyphosate ?


  • Quels sont les besoins pour relever ce défi ?

Les motivations des acteurs de la journée

Le semis direct sous couvert est de plus en plus utilisé et fait de plus en plus de curieux. Entre préservation des sols, réduction de l'utilisation d'intrants et des charges, les attraits peuvent être nombreux. 
La journée de co-conception avait pour but de faire un point sur les techniques et expériences de chacun afin de développer et améliorer le SDCV.
Cette méthode possédait néanmoins un biais : elle était fortement dépendante du glyphosate lors du désherbage en période délicate. 
Dans le contexte des choses, la molécule étant au cœur des débats, il fallait trouver des solutions alternatives et partager les expériences connues.

Quelles réponses aux questions ?

Avec quelles plantes et quelles cultures travaillez-vous ?

  • Trèfle nain sur maïs : attention à ne pas étouffer le maïs
  • Trèfle et luzerne sur céréales
  • Trèfle blanc nain dans colza puis dans blé
  • Trèfle incarnat dans céréales puis destruction juste avant maïs 
  • Luzerne et blé si sous-sol profond .

                 Attention à la concurrence pour ne pas étouffer le blé au                           printemps ; fertilisation lisier au printemps

  • Orge –> couvert végétal estival –> blé : 

                Couvert de phacélie, tournesol, féverole, et lin mais                                    attention aux repousses d'orge

  • Trèfle blanc et violet avec colza : 

                Trèfle violet comportement en touffe, trèfle blanc comportement rampant, étouffant

  • Sorgho en couvert estival : 

               Pousse impressionnante l'été, semis en juillet


Préconisations et attentes : 

  • Attention aux périodes d'intervention : travail du sol et terres froides
  • Variété de trèfles +/- résistantes aux intrants ?
  • Semoir SLY dans couvert permanent et semoir Weaving
  • Destruction couverts au cover-crop


Comment relever le défi du SDCV sans glyphosate ?

  • Désherbage chimique reste l'arme de secours pour se sortir de situations délicates
  • Comprendre le cycle de développement des adventices, pourquoi elles sont la ?
  • Mieux appréhender les concurrences entre adventices et plantes cultivées au niveau lumière, azote, eau...
  • Piloter mieux sa rotation
  • Le désherbage est-il vraiment nécessaire lorsque le salissement est par tâche ? Existe-t-il un réel risque de contamination par grenaison ?
  • Désherbage à l'automne ou au printemps ?
  • Travail sur cultures associées, couvert permanent
  • Gestion des limaces
  • Gestion des ravageurs (mulots, sangliers..)
  • Alternatives au glyphosate ? Produits, rotations.. en intégrant l'économie

Quels sont les besoins pour relever ce défi ?

  • Echanges avec agriculteurs et organismes
  • Malherbologie
  • Incidence des pratiques sur le système
  • Grenaison : mesures, impact sur rendement, sur autres ressources, sur le développement de la culture en place
  • Connaître les erreurs passées pour ne pas les reproduire


Les attentes

  • Comptage du nombre d'épis/m², mesures des critères de rendement sur les différentes modalités ; quantité de protéines dispo pour le blé ; qualité nutritionnelle du blé.
  • Comment doser le trèfle pour le garder sans concurrence ?
  • Couvert végétal de sorgho avant le blé ?